Découvrez le projet lauréat de l’Appel à projets lancé par le Réseau Immunothérapies du CGO et Amgen

Porté par Céline Bossard, PU-PH CHU/Université de Nantes, ce projet d’immunothérapies s’intitule : « Corrélation entre la surexpression de HLA-E par les cellules tumorales et la biologie des lymphocytes intra-tumoraux en fonction du statut MSI/MSS des cancers colorectaux ».

Il a été doté d’un financement par Amgen de 40 000 euros pour 1 an.

 

Résumé du projet :

La progression du cancer colorectal n'est pas seulement déterminée par les anomalies génétiques de la tumeur mais aussi par la réponse du système immunitaire de l’hôte envers la tumeur via probablement des interactions cellules tumorales/cellules immunitaires encore mal connues. Il existe en effet un lien entre la progression de la tumeur et la richesse en lymphocytes T in situ.


Nous avons précédemment montré qu’une surexpression par les cellules tumorales de HLA-E, une molécule du complexe majeur d’histocompatibilité non classique, observée dans 20 % des cas de cancers colorectaux est associée à un mauvais pronostic, à l’exception d’un sous-groupe de cancers colorectaux de type MSI.


Le but de ce projet est de déterminer le phénotype exact, la fonction et la spécificité des lymphocytes T infiltrant la tumeur, notamment dans les cancers colorectaux surexprimant HLA-E et en fonction du phénotype MSI/MSS des cellules tumorales.

Ces résultats pourraient impacter la pratique clinique en mettant en évidence de nouvelles cibles thérapeutiques et en proposant de nouvelles options d’immunothérapie pour les patients atteint d’un cancer colorectal.

Revenir