Des chercheurs du Grand Ouest sortent une méta-analyse sur le risque de leucémies en cas d'exposition aux pesticides

L’exposition professionnelle aux pesticides augmente le risque de leucémie aiguë myéloïde

Occupational pesticide exposure increases risk of acute myeloid leukemia: a meta-analysis of case-control studies including 3,955 cases and 9,948 controls. Scientific Reports 2021,11:2007

Foucault A, Vallet N, Ravalet N, Picou F, Bene MC, Gyan E, Herault O.

 

Les effets de l'exposition professionnelle aux pesticides sur la santé humaine constituent un problème de santé publique majeur. Plusieurs études ont montré une association entre cette exposition et le risque d’hémopathies lymphoïdes, mais concernant les leucémies aiguës myéloïdes, les études épidémiologiques publiées jusqu’alors sont hétérogènes dans leurs critères d’inclusions et rassemblent fréquemment tous les types de leucémies, lymphoïdes et myéloïdes. Cet article, en analysant de façon très précise toutes les données publiées entre 1946 et 2020, établie un lien entre exposition professionnelle aux pesticides et risque de leucémie aiguë myéloïdes. En lien avec ces résultats, les auteurs ont aussi objectivé une corrélation entre la consommation en pesticides et l’incidence de ces leucémies aux USA.

 

Les auteurs avaient pour objectif de réaliser une méta-analyse ciblée sur les études cas-témoins évaluant l'association entre exposition professionnelle aux pesticides et leucémie aiguë myéloïdes chez l'adulte. Une stratégie de recherche par mots clés a été réalisée à partir des bases MEDLINE, EMBASE et Cochrane. Les critères d’inclusion des études étaient : type cas-témoins, avec des cas non limités à une seule profession et décrivant spécifiquement les leucémies aiguës myéloïdes, et les sujets contrôles devaient être sans antécédent de cancer. La qualité des études a été évaluée par l’échelle de Newcastle-Ottawa (NOS). Les analyses ont été effectuées sur avec R et le package ‘metafor’.

 

Parmi les 6.784 publications extraites, 14 publications ont été retenues pour cette méta-analyse. Ainsi, 3.955 patients présentant une leucémie aiguë myéloïde et 9.948 sujets témoins ont été analysés. Afin d’identifier les potentiels biais dans l’interprétation finale de l’odds ratio (OR), une analyse minutieuse de la conception de chaque étude a été réalisée. Les principaux biais potentiels étaient liés à la définition du terme « pesticide » et sur l’évaluation de l’exposition. Par ailleurs, l’identification des sous-groupes de leucémie aiguë myéloïdes selon la classification OMS n’était rapportée que dans 2 études. L'analyse globale a montré une association défavorable significative entre l’exposition professionnelle aux pesticides et la survenue d’une leucémie aiguë myéloïde (OR = 1,51 ; IC95% 1,10-2,08). L’OR n’était pas modifié par une analyse de sensibilité, et en incluant progressivement les études retenues, il devenait significatif à partir des publications 2010, correspondant à l’inclusion de 2.689 patients. Après correction du biais de publication observé sur un funnel plot, l’OR était au maximum de 1,83 (IC95% : 1,32-2,53). Une analyse stratifiée a mis en évidence que l’OR étaient plus élevé dans : (i) la population asiatique (OR = 1,74 ; IC 95% : 1,32-2,30) ; (ii) les études rapportant les expositions à des insecticides (OR = 1,47; IC95% : 1,15-1,88) ; (iii) les études avec un score de qualité NOS élevé (OR = 1,64 ; IC95% : 1,15-2,33) ou avec peu de risque de biais (OR = 1,79 ; IC95% : 1,07-2,97).

 

Cette méta-analyse a donc identifié une association défavorable entre l’exposition professionnelle aux pesticides et les leucémies aiguës myéloïdes. Ces conclusions renforcent la nécessité de réflexions sociétales pour limiter des doses des pesticides utilisées en agriculture et pour protéger efficacement les professionnels exposés et les personnes vivant à proximité immédiate des zones d’épandage de ces fortes doses de pesticides. Enfin, des recherches biologiques ultérieures seront nécessaires pour identifier les mécanismes cellulaires par lesquels les pesticides seuls ou en association (effet cocktail) augmentent le risque de développer une leucémie aiguë myéloïde.

 

En savoir plus article CNRS du 27/01/2021

 

Pour aller plus loin :

retrouvez l'interview exclusive du Pr Olivier Herault

 

→ le 10 nov 2021, une nouvelle publication dans Frontiers in Immunology, revue sur les niches tumorales et en particulier leucémiques : "Deciphering tumor niches: lessons from solid and hematological malignancies".

→ le 14 nov 2021, une nouvelle publication dans Cancers (Basel), revue centrée sur les effets des très faibles doses de pesticides sur la moelle osseuse (projet PENICA) : "Low-dose pesticides alter primary human bone marrow mesenchymal stem/stromal cells through ALDH2 inhibition".

Revenir