Loïc Vaillant, nouveau Président du Cancéropôle Grand Ouest

Loïc Vaillant
Crédit photo : D. Darrault

Le 23 novembre dernier, sur proposition du Conseil d’administration, l’Assemblée générale du Cancéropôle Grand Ouest (CGO) a élu son nouveau président. Professeur des universités–praticien hospitalier de dermatologie et président de la Comue Léonard-de-Vinci, Loïc Vaillant prend ainsi la relève de Patrick Bourguet et travaillera de concert avec Mario Campone, directeur scientifique du CGO.

 

« Vice-président du Cancéropôle Grand Ouest depuis 2014, j’ai pu apprécier l’efficacité du CGO dans sa mission de mise en réseau d’équipes d’établissements et de disciplines différentes », souligne Loïc Vaillant. Une compétence qu’il souhaite en tant que Président du CGO, renforcer plus encore.

 

« En se réunissant autour de thématiques fortes et innovantes, les équipes de recherche en cancérologie du Grand Ouest peuvent acquérir une visibilité internationale, explique-t-il. En ce sens, l’un de nos objectifs majeurs pour ces prochaines années est d’aider un plus grand nombre d’équipes à répondre à des appels d’offres européens ». Le développement de la recherche de transfert vers la clinique est également au programme des actions à venir.

 

Et pour y parvenir, le Cancéropôle Grand Ouest continuera de collaborer avec les collectivités et notamment les Régions, le Girci, le réseau Hugo, la Ligue nationale contre le cancer et les industriels. « Le soutien de nos partenaires est essentiel pour atteindre nos objectifs. Aussi, nous devons travailler encore plus étroitement à leurs côtés pour faire du Grand Ouest un territoire à la pointe de la recherche en cancérologie pour le plus grand bénéfice des patients ».

 

Sur proposition du Conseil d’administration, l’Assemblée générale a également élu Marianne Desmedt, déléguée régionale de l’Inserm Grand Ouest, vice-présidente du CGO.

 

Loïc Vaillant, son parcours en quelques mots
Professeur des universités, praticien hospitalier de dermatologie, Loïc Vaillant a été président de l’université François-Rabelais de Tours de 2008 à 2016. Il est aujourd’hui président de l’Université confédérale Léonard de Vinci (Comue) qui fédère les universités de Tours, Poitiers, Limoges, Orléans et La Rochelle. Membre de l’équipe de recherche Université de Tours / Inserm U930 « Imagerie et cerveau », il a mené de nombreux travaux scientifiques sur l’imagerie ultrasonore appliquée en dermatologie.

 

Télécharger le communiqué de presse

Revenir