Un projet émergent du CGO financé par l’INCa

Logo-CGO

Ayant démarré en 2017 dans le cadre de l’Appel d’offre Emergence du CGO, le projet "SKCa channels in primary bone tumors: new therapeutic targets ?" a été financé par l’INCa dans le cadre du PLBIO 2018.

 

 

Impliquant quatre équipes des Réseaux « Produits de la mer en cancérologie » et « Canaux ioniques et Cancer » du CGO, il vise à mettre en évidence le rôle des canaux ioniques dans le développement des deux tumeurs osseuses malignes primaires les plus répandues chez les enfants et adolescents : le sarcome d’Ewing et l’ostéosarcome.

 

C’est en 2017 dans le cadre de l’Appel d’offres Emergence du Cancéropôle Grand Ouest que Franck Verrecchia, directeur de Recherche Inserm UMR1238 "Sarcomes osseux et remodelage des tissus calcifiés" (Nantes) soumet son projet intitulé : « Canaux SKCa dans les tumeurs osseuses primitives : nouvelles cibles thérapeutiques ? » Financé à hauteur de 20 000 euros, il a permis de montrer le rôle majeur joué par les canaux potassique activés par le calcium de type SK1 dans le sarcome d’Ewing, une tumeur osseuse primitive qui touche 120 enfants et jeunes adultes par an en France.

 

« Il n’existait auparavant aucune donnée montrant l’expression de cette conductance SK1 dans une cellule tumorale. Nous savions seulement que l’équipe de Christophe Vandier de Tours avait montré l’implication des canaux ioniques de type SK3 dans la formation de métastases osseuses. C’est pourquoi nous nous sommes rapprochés d’eux pour poursuivre nos recherches suite à ces premiers résultats afin d’étudier plus en profondeur le rôle des canaux SKCa dans le sarcome d’Ewing et l’ostéosarcome », explique Franck Verrecchia. En collaboration avec les équipes de Christophe Vandier (Inserm U1069/Univ, Tours), Sylvain Routier (Lab ICOA, UMR CNRS 7311, Orléans) et Paul-Alain Jaffrès (Lab CEMCA, UMR CNRS 6521, Brest), ils ont ainsi élaboré et soumis le projet "SKCa channels in primary bone tumors: new therapeutic targets ?" à l’INCa dans le cadre de l’Appel à projets libres « Biologie et Sciences du Cancer » (PLBIO 2018). Financé à hauteur de 750 000 euros, il devrait démarrer début 2019.


Impliquant quatre équipes du CGO, ce nouveau projet devrait permettre d'identifier et de valider les canaux SKCa comme nouvelle cible dans le traitement des tumeurs osseuses primitives. Il s’agira également de tester les inhibiteurs AEL et Métapy de ces canaux (développés par les équipes de chimie de Paul-Alain Jaffrès et Sylvain Routier) sur la biologie de ces tumeurs et sur la formation et la progression de leurs métastases.

Revenir